Les vins espace membre fr

Cos d’Estournel

FASCINANT, OPULENT, VOLUPTUEUX

Fascinant, opulent,
voluptueux

Une invitation au voyage. Tel un aventurier solitaire ayant navigué à travers les mers, Cos d’Estournel semble d’abord secret et intrigant. Puis il se dévoile, doucement. Pas à pas, par petites touches, il invoque des récits de cités lointaines, de marchés aux mille secrets, de célébrations joyeuses dans des villages aux pierres chaudes, de femmes aux courbes voluptueuses. Les odeurs, les couleurs, les saveurs se dévoilent peu à peu, en souvenirs heureux. Un charme élégant, fascinant, entre retenue et sensualité assumée.

COS D’ESTOURNEL 2016

CABERNET SAUVIGNON : 76%
MERLOT : 23%
CABERNET FRANC : 1%

Plus que jamais avec ce scénario historique, le facteur humain a pris une importance fondamentale pour accompagner le millésime. Gracieux sans être effacé, ample sans excès d’opulence, cos d’Estournel 2016 révèle une harmonie d’une exquise délicatesse. La dégustation mérite de prendre son temps, pour permettre au vin de prendre son amplitude et dévoiler son incroyable équilibre, avec des tanins présents mais fondus. Fin et élégant, avec une finale persistante, c’est un millésime au très haut potentiel de garde.

98-100/100 – NEAL MARTIN (ROBERTPARKER.COM)
18/20 – JANCIS ROBINSON

COS D’ESTOURNEL 2015

CABERNET SAUVIGNON : 75%
MERLOT : 23,5%
CABERNET FRANC : 1,5%

Encore sur la réserve, ne dévoilant pas tous ses atouts, le millésime 2015 demande un peu de temps pour se livrer totalement. On entrevoit cependant les caractéristiques d’un grand Cos d’Estournel avec des épices intenses et néanmois suaves. D’une belle complexité aromatique, il nous promet opulence, relief, amplitude…autant de signes de son élégante sophistication.

18,5/20 – JANCIS ROBINSON
97-98/100 – JAMES SUCKLING

COS D’ESTOURNEL 2014

CABERNET SAUVIGNON : 65%
MERLOT : 33%
CABERNET FRANC : 2%

Le vin dévoile une belle densité et une richesse aromatique qui lui donnent de l’opulence, avec un touché et une chaleur incomparables. Le Cabernet Sauvignon trouve une belle expression sur le terroir de Cos. La puissance, l’énergie et la profondeur des vins en feront sans nul doute un millésime de garde à oublier longuement en cave.

93-95/100 – NEAL MARTIN (ROBERTPARKER.COM)
18/20 – JANCIS ROBINSON

COS D’ESTOURNEL 2013

CABERNET SAUVIGNON : 78%
MERLOT : 20%
CABERNET FRANC : 2%

Dans les années réputées difficiles, un grand terroir comme celui de Cos d’Estournel permet sans nul doute d’offrir, non pas un très grand millésime, mais un vin de plaisir, à la hauteur de sa réputation. A la vigne, comme au chai, le travail accompli a permis aux baies de révéler l’expression de leur terroir, avec une belle fraicheur.

91-93/100 – NEAL MARTIN (ROBERTPARKER.COM)
17,5/20 – JANCIS ROBINSON

COS D’ESTOURNEL 2012

CABERNET SAUVIGNON : 75%
MERLOT : 22%
CABERNET FRANC : 2%
PETIT VERDOT : 1%

L’attaque suave, le milieu riche et sucré, la finale minérale et tendue en font un vin équilibré digne d’un grand intérêt. On y retrouve toute l’expression du magnifique terroir de Cos d’Estournel, marqué par le caractère fruité, les tanins onctueux et la belle fraicheur aromatique. Le vin gagne en souplesse et se patine d’année en année.

93+/100 – ROBERT PARKER
92/100 – WINE SPECTATOR

COS D’ESTOURNEL 2011

CABERNET SAUVIGNON : 65%
MERLOT : 30%
CABERNET FRANC : 5%

Le vin récompense aujourd’hui les risques pris, en développant des arômes très agréables, avec un côté floral et une longue et belle fraicheur. Un millésime qui mérite notre patience pour le déguster.

17/20 – JANCIS ROBINSON
95/100 – JAMES SUCKLING

Cos d’Estournel 2010

CABERNET SAUVIGNON : 78%
MERLOT : 19%
CABERNET FRANC : 2%
PETIT VERDOT : 1%

« Après quelques minutes d’aération dans le verre, la discrétion initiale des arômes laisse place à des fruits éclatants en un bouquet explosif d’une fraicheur incroyable. En même temps puissant et élégant, il correspond à ma description d’un très grand vin, explique Aymeric de Gironde, Directeur Général. Un Cos d’Estournel, qui demande de savoir patienter encore pour en savourer pleinement la complexité ».

97+/100 – ROBERT PARKER
97/100 – WINE SPECTATOR

COS D’ESTOURNEL 2009

CABERNET SAUVIGNON : 65%
MERLOT : 33%
CABERNET FRANC : 2%

Encore légèrement sur la réserve, ce millésime à la belle fraicheur s’arrondit peu à peu, les notes puissantes laissant apparaître un fruit éclatant. Un nez de fruits noirs, une bouche pleine et racée, une structure tannique d’une grande densité tout en gardant un grain fin en font un vin opulent plein d’extravagance.
A la fois puissant et velouté, généreux et frais, c’est un vin qui ne laisse pas indifférent, un Cos d’Estournel grand et unique. Extraordinaire tout simplement.

100/100 – ROBERT PARKER
97/100 – WINE SPECTATOR

COS D’ESTOURNEL 2008

CABERNET SAUVIGNON : 85%
MERLOT : 13%
CABERNET FRANC : 2%

Le faible rendement de la vigne favorise le murissement des Cabernet, d’une belle précision. Ils viennent naturellement s’équilibrer avec la rondeur des Merlot, pour livrer un vin d’un style classique, d’une élégante finesse. La structure assez rigoureuse du début laisse émerger avec l’aération un fruit d’une belle fraicheur et délicatesse. Avec encore quelques marqueurs de son austérité de jeunesse, Cos d’Estournel 2008 promet une belle longévité.

92+/100 – ROBERT PARKER
17/20 – JANCIS ROBINSON

COS D’ESTOURNEL 2007

CABERNET SAUVIGNON : 85%
MERLOT : 12%
CABERNET FRANC : 3%

Les très beaux Merlot, légèrement sur mûris, offrent notamment un caractère souple et velouté, pour un vin qui mérite toute notre attention. A l’encontre des idées reçues, ce millésime est aujourd’hui une révélation, élégante combinaison d’épices douces, de fumé et de fruits rouges grillés. Comme une belle gratification de notre grand terroir, il se déguste avec délice.

92/100 – ROBERT PARKER
92/100 – WINE SPECTATOR

COS D’ESTOURNEL 2006

CABERNET SAUVIGNON : 78%
MERLOT : 20%
CABERNET FRANC : 2%

Alors que Cos d’Estournel 2006 a demandé un certain délai pour s’ouvrir, le vin se dévoile aujourd’hui absolument plaisant et onctueux. Les tanins restent puissants et allongés, dans une magnifique concentration, la fraicheur et la vivacité des arômes équilibrant parfaitement ce millésime. Le côté brillant du fruit ressort particulièrement pour ce vin énergique et délicieux à la fois.

94/100 – ROBERT PARKER
18/20 – JANCIS ROBINSON

COS D’ESTOURNEL 2005

CABERNET SAUVIGNON : 78%
MERLOT : 19%
CABERNET FRANC : 3%

« Cos d’Estournel 2005 dévoile une harmonie exceptionnelle. Un éblouissement à même de procurer de grandes émotions en dégustation aujourd’hui. Parallèlement sa complexité où puissance aromatique et velouté se conjuguent, offrent également un potentiel de garde remarquable, d’une quinzaine d’année », explique Dominique Arangoits, Directeur Technique.

97/100 – ROBERT PARKER
96/100 – WINE SPECTATOR

COS D’ESTOURNEL 2004

CABERNET SAUVIGNON : 74%
MERLOT : 23%
CABERNET FRANC : 3%

Alors qu’à ses débuts le millésime 2004 pouvait paraître légèrement austère, le vieillissement lui a été largement bénéfique. Il se dévoile aujourd’hui à sa réelle valeur, avec des arômes précis, au juste boisé et épicé. C’est un vin élégant, à la personnalité remarquable.

92/100 – ROBERT PARKER
93/100 – WINE SPECTATOR

COS D’ESTOURNEL 2003

CABERNET SAUVIGNON : 70%
MERLOT : 27%
CABERNET FRANC : 1%
PETIT VERDOT : 2%

Malgré la chaleur accablante de 2003, grâce à l’enracinement profond du vignoble, les baies ont pu maintenir une grande fraîcheur , tout en apportant une richesse exceptionnelle. Son nez flamboyant, sa finale fraîche et chaleureuse à la fois séduisent tout autant que la persistance fabuleuse de ses arômes qui se révèlent en crescendo.

97/100 – ROBERT PARKER
17,5/20 – JANCIS ROBINSON

COS D’ESTOURNEL 2002

CABERNET SAUVIGNON : 58%
MERLOT : 38%
CABERNET FRANC : 3%
PETIT VERDOT : 1%

Avec un rendement dont la faiblesse a surpris les équipes, on obtient un très bel équilibre entre Merlot et Cabernet. L’attaque souple et veloutée se prolonge avec une finale épicée très persistante, dans une expression noble de tabac et d’encens. C’est ce caractère oriental qu’on retient, et qui exprime pleinement un très grand Cos d’Estournel. Un millésime qui séduit en dégustation aujourd’hui.

93/100 – ROBERT PARKER
17/20 – JANCIS ROBINSON

COS D’ESTOURNEL 2001

CABERNET SAUVIGNON : 55%
MERLOT : 45%

Alors qu’à l’origine Cos d’Estournel 2001 était un vin très puissant et boisé, les arômes se sont peu à peu arrondis, et ont su canaliser leur nervosité. C’est aujourd’hui un millésime particulièrement agréable, à la fois soyeux et velouté, à la finale très longue.

93/100 – ROBERT PARKER
93/100 – JAMES SUCKLING

COS D’ESTOURNEL 2000

CABERNET SAUVIGNON : 60%
MERLOT : 40%

Alors qu’aux débuts de Cos d’Estournel 2000 on ressentait principalement des notes de fruits rôtis et d’épices douces, le vin a pris aujourd’hui de l’ampleur. Souple et frais, il offre une belle expression aromatique, dans un plaisant équilibre.

91/100 – ROBERT PARKER
92/100 – WINE SPECTATOR

COS D’ESTOURNEL 1996

CABERNET SAUVIGNON : 65%
MERLOT : 35%

Le millésime 96 dévoile une couleur intense et offre de superbes arômes confits et fruités. Le Cabernet y trouve sa plus belle expression, révélant des tanins merveilleusement soyeux, avec des notes toastées mais aussi de cassis et sous bois.
Dans sa jeunesse l’un des Cos d’Estournel les plus structurés et concentrés. Ce millésime a éprouvé notre patience pour aujourd’hui s’ouvrir pleinement. Sa finale savoureuse et éclatante confirme son statut de vin d’exception.

93/100 – ROBERT PARKER
17/20 – JANCIS ROBINSON

COS D’ESTOURNEL 1990

CABERNET SAUVIGNON : 60%
MERLOT : 40%

Les arômes fruités et très charnus des Merlot rencontrent les tanins puissants mais soyeux des Cabernet Sauvignon pour livrer un vin riche et coloré. La tendresse du fruit de ce millésime a donné des vins agréables à boire dès le début. Néanmoins sa longévité n’en sera perturbée, le vin revet encore de belles caractéristiques. Entre précision de la structure et élégance des arômes, on retrouve là un des Cos d’Estournel les plus fins.

94/100 – ROBERT PARKER
17/20 – JANCIS ROBINSON

COS D’ESTOURNEL 1989

CABERNET SAUVIGNON : 60%
MERLOT : 40%

« Cos d’Estournel 1989, s’est révélé tout en subtilité pour offrir un équilibre d’une rare élégance. C’est un millésime qui a éprouvé notre patience pour s’ouvrir pleinement aujourd’hui sur des nuances savoureuses et éclatantes ». Figure emblématique des 3 glorieuses (88/89/90) il a traversé les années pour être aujourd’hui encore un vin époustouflant.

95/100 – ROBERT PARKER
18,5/20 – JANCIS ROBINSON

COS D’ESTOURNEL 1985

CABERNET SAUVIGNON : 60%
MERLOT : 40%

Un millésime de Cos d’Estournel fabuleusement parfumé, très séduisant avec une texture caressante, veloutée, suave. Une impression globale très chaleureuse, d’une grande finesse avec des tannins bien fondus. Un cos d’Estournel enchanteur dans les dégustations aujourd’hui.

93/100 – ROBERT PARKER
93/100 – WINE SPECTATOR

COS D’ESTOURNEL 1982

CABERNET SAUVIGNON : 60%
MERLOT : 40%

Avec d’opulentes notes de fruits mûrs et d’épices, c’est un vin extrêmement riche et complexe, avec une vivacité remarquable. Un pur délice, tout simplement. Alors qu’il est longtemps resté sur la réserve, il séduit aujourd’hui par son harmonie et son élégance.

95/100 – ROBERT PARKER
95/100 – WINE SPECTATOR

Conseils de service

Le vin est une matière vivante. Après l’élevage en barriques, il continue d’évoluer en bouteilles, année après année. Pour mieux apprécier les arômes des vins de Cos d’Estournel, nous suggérons quelques règles simples.

Pour une conservation optimale des vins, il est préférable de les entreposer dans une pièce saine, en maintenant la température entre 12° et 15° et le degré d’humidité autour de 80%.

Selon les caractéristiques de chaque millésime et au fil du temps, les vins de Cos d’Estournel développent des arômes complexes et différents. Leur dégustation révèlera d’autant plus leurs qualités en appliquant le service adapté.

Les vins les plus jeunes, postérieurs à 2000, peuvent être versés en carafe au moins 1h30 avant leur dégustation. En effet, il peut être nécessaire de canaliser leur fougue, et l’aération leur permettra d’exprimer tout leur potentiel.
Pour libérer délicatement les arômes des millésimes entre 1982 et 2000, nous conseillons de les aérer en carafe pendant une heure environ avant de les servir.
Les vins antérieurs à 1982 seront eux plutôt servis en bouteille, un apport d’air trop brutal risquant de nuire à la délicatesse de ces vieux millésimes.

Nous préconisons de servir votre vin à une température située entre 17 et 18°C, en se réchauffant dans votre verre il libérera tous ses arômes et sa délicatesse.

ÊTES-VOUS EN ÂGE DE CONSOMMER DE L'ALCOOL DANS VOTRE PAYS DE RÉSIDENCE ?

Vous n’avez pas l’âge requis pour accéder à ce site.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.